Saint-Agnant - Paris : La boucle est bouclée !

 

 

Notre circuit se termine. Pas si court que ça finalement. Souvent sur courant alternatif chargé de dérivations, ce voyage à vélo nous aura surtout offert une batterie de rencontres intenses et solaires, de resistances mais aussi parfois de tensions ou de pétage de plombs. 

 

Ces tonnes de souvenirs se bousculent  alors qu'il nous reste encore quelques jours de pédalage avant de boucler la boucle à Paris.

 

 

Lire la suite 6 commentaires

Gruissan - Vaux-sur-Mer : de la Méditerranée à l'Atlantique

Adéu Catalunya, benvengut Occitània !

 

C'est parti pour le canal du Midi, qui nous fera traverser la France de la Méditerranée à l'Atlantique, avant de suivre d'autres pistes cyclables, comme la Vélodyssée, la Vélo Francette et la Loire à vélo (à suivre dans le prochain épisode). Cet itinéraire tout en zigzags nous permet d'éviter non seulement le Massif Central, encore frisquet en cette fin d'hiver, mais aussi le traffic, et de traverser certains des plus grands terroirs de France. Mais surtout, c'est l'occasion de faire la tournée des ami.e.s, qui commencent à beaucoup nous manquer !

Lire la suite 0 commentaires

Barcelone - Perpignan : la Catalogne au-delà des frontières

On se dit qu'on a un peu le cul entre deux pays en débarquant à Barcelone. Espagne ou Catalogne, son cœur balance. En ce moment en particulier, et depuis plusieurs mois, sauf à être un ermite, impossible de faire l'impasse sur le désir d'indépendance de nombreux Catalans.

 

Mais ce ne sont pas les Espagnols qui occupent la ville ce weekend, ce sont les Bretons : toute la famille Dalibot a débarqué pour fêter avec nous les trente printemps d'Elena et se perdre avec nous pendant quelques jours dans la jungle urbaine qu'est Barcelone.

Lire la suite 2 commentaires

Cagliari - Porto Torres : en terre sarde

Après Naples, malgré une nuit de bateau (on commence à être habitués), on reste en terre italienne en posant le pied (et les roues)  à Cagliari.

 

Les huit jours pour rejoindre le port de Porto Torres au nord de la Sardaigne ne seront pas de trop pour honorer notre rendez vous à Barcelone avec la famille Dalibot le 9 février, le lendemain de l'anniversaire d'Elena.

 

Peu peuplée et préservée du tourisme, cette île méditerranéenne est un dernier bain de nature sauvage avant la remontée par l'Espagne et la France.

Lire la suite 1 commentaires

Brindisi - Naples: Du talon de la botte à la côte amalfitaine

En une nuit de bateau, nous sommes de retour en Italie : c'était le deuxième pays du voyage après la France, en mai, et ce sera l'avant-dernier avant le retour au bercail... 

 

On arrive à Brindisi, dans les Pouilles, dans le talon de la botte italienne. C'est là aussi que sont arrivés les premiers bateaux d'Albanais au début des années 1990, quand le régime d'Enver Hodzha est tombé. Dans notre ferry, à l'étage des "sans-cabine" (l'équivalent des "sans dents" mais en version nautique), on côtoie les Européens de l'Est (en particulier Bulgares et Roumains, détenteurs eux aussi du précieux passeport de l'UE qui permet de passer tant de frontières) et des migrants africains. C'est en Italie que leur présence se fait plus visible, car jusqu'ici, dans les Balkans, en Turquie ou en Grèce, on s'était étonnés de s'y peu en croiser. On sympathise à Brindisi avec Mustafa, un Sénégalais qui aurait du être linguiste si la vie en avait décidé autrement. Mais il a beau parler douze langues (dont le français, l'anglais, l'italien et l'arabe, puis plusieurs langues parlées au Sénégal), il doit vendre des petits bijoux de perles du pays pour survivre. Peut-être qu'il rentrera, il verra. 

 

On retrouve avec plaisir les petites villes italiennes, leurs rues pavées, le linge qui sèche entre les balcons, la langue chantante, et le beau temps !

Lire la suite 2 commentaires

Argos - Igoumenitsa : à travers le Péloponneige

Nous sommes accueillis à Argos par quelques flocons de neige. Tout le monde dans dans la rue sourit, prend des photos ou filme. Toute la ville se couvre de blanc, et le patron d'un café nous dit qu'il n'a pas vu ca depuis 1983... Et nous sommes peut-être les seuls à ne pas nous émerveiller de toute cette neige, car on doit dormir en tente cette nuit-là, et les prochaines. Au chaud, un gyros dans les mains, on regarde à travers les vitres du resto en pensant à la suite du voyage... Une accalmie nous permet de faire un rapide tour dans la ville et de trouver un immeuble en construction qui pourrait nous offrir un abri pour la nuit. On reste au café jusqu'à la nuit car la neige n'en finit pas de tomber, puis on file comme des cambrioleurs dans le bâtiment vide, on monte la tente à la vitesse de l'éclair pendant que de l'eau chauffe pour une bouillotte et on se glisse dans les sacs de couchage, et on réussit notre pari : ne pas avoir froid. Dormir en tente alors qu'il neige à gros flocons à quelques mètres, ça c'est fait !

 

Pendant ce temps-là, à quelques milliers de kilomètres à l'Ouest, un petit bout d'chou pointe le bout de son nez ou de son pied...

Lire la suite 1 commentaires

Athenes - Paralio Astros : 2017, la Grèce en tête

Le ferry qui nous transporte d'Héraklion à Athènes est un véritable hôtel sur les eaux : il y a des magasins, bars, restaurants, boîte de nuit, salle de conférence, et même une piscine sur le pont ! On profitera en fait uniquement des banquettes pour dormir, mais le tour du propriétaire est grisant !

 

Kostas, un ami d'Elena, et sa famille nous accueillent grandiosement en cette fin d'année 2016, qui n'a pas été aussi froide depuis des décennies. Les préparations pour le repas du Réveillon vont bon train. Les invités arrivent, la table se couvre de plats qui sont remplacés par d'autres mets au fur et à mesure qu'ils se vident, et on a l'impression d'avoir toujours fait partie de cette grande famille. 

 

Pende, Tessera, Tria, Dhio, Ena....  KALI HRONIA 2017 ! Antonis, le père de Kostas et d'Eleni, sabre le champagne et on trinque à la nouvelle année, avec une heure (et une année) d'avance sur nos proches en France. 

Lire la suite 0 commentaires

Marmaris - Héraklion : On the Rhodes to Crète

Le retour sur le continent européen nous réserve d'emblée une surprise. Sur le pont du petit bateau pour l'île de Rhodes, nous sommes trois couples de cyclo-voyageurs ! On avait rencontré un capitaine de bateau à Marmaris, qui avait du indiqué à l'équipage de nous passer le bonjour... mais les matelots sont un peu perdus : à qui doit aller le message avec tant de cyclistes à bord sur ce petit bateau ?

 

Clare et Andy (dont voici le blog, Pedalling West), tous deux Anglais, sont partis du Japon en août 2015 pour rejoindre leur terre d'origine, un voyage inspiré... par Peter, qu'on a rencontré en Macédoine il y a quelques mois ! Le monde du voyage à vélo est à la fois immense et tout petit.

 

On retrouve aussi Stefan et Yuily, un couple germano-taïwanais croisé sur la route il y a deux semaines (sur la route de Demre), et revu par hasard dans le journal quelques jours plus tard. Ils ont quant à eux démarré leur voyage à Hong-Kong pour un tour du monde (on vous conseille en particulier les BDs de Yuily sur leur blog Dream Unlimited).  

 

Surtout en hiver où les voyageurs à vélo sont rares, c'est toujours sympa de croiser d'autres cyclopèdes et de partager nos aventures. 

Lire la suite 3 commentaires

Datça - Antalya : la fin de la ruée vers l'Est

... mais pas la fin du voyage !

 

Même si les parfums envoûtants de l'Orient et notamment de l'Iran nous attirent, notre désir de rentrer chez nous en bicyclette, comme apres une petite balade dominicale, nous conduit à continuer l'aventure vers les îles grecques, la botte italienne, bref le sud du continent européen.

 

Mais avant ça, on decide de prolonger le plaisir que nous prenons chaque jour dans ce pays en prenant jusqu'à Antalya la route qui flirte avec la côte méditerranéenne et qui nous a été conseillée à moult reprises.

 

Lire la suite 2 commentaires

Izmir - Datça : de la mer Egée à la Méditerranée

Avant de quitter Izmir, Şeyma nous a lu dans nos tasses de café qu'on avait encore de belles routes devant nous. En effet...

 

On continue notre descente vers le sud, car l'hiver est toujours à nos trousses. 

 

A Selçuk, nous sommes accueillis par Adnan, connu dans la région comme le loup blanc. Lui et sa famille voyagent à travers la Turquie en vélo, et quand ils ne sont pas sur leurs selles, ils se font un plaisir d'accueillir les cyclistes de passage dans la "maison du vélo", construite par Adnan. 

Lire la suite 2 commentaires

Istanbul - Izmir : de la mer de Marmara à la mer Egée

Notre billet pour traverser la mer de Marmara indique Istanbul - Bursa. Mais au port de Mudanya, contrairement aux nombreux passagers poursuivant le trajet, nous reprenons les vélos et ne montons pas dans le bus. Nous pédalerons seulement le lendemain "yavaş yavaş" (tranquillement, tranquillement) jusqu'à l'ancienne capitale de l'empire ottoman.

 

Apres nous avoir offert toast et ayran (promue "boisson nationale" par Erdoğan), le gérant du cyber-café  où nous nous trouvons nous suggère de mettre notre tente près de la mosquée surplombant la côte un peu plus loin. L'imam nous propose même quelques heures plus tard de dormir à l'intérieur.

 

Ce premier jour au sortir d'Istanbul illustre bien les élans de générosité qui nous accompagnerons chaque jour tout au long de notre route en Turquie.

 

Le lendemain d'ailleurs, les ouvriers d'à côté ne manquent pas de nous offrir un petit çay (thé), et il ne passera presque pas un jour sans en boire, même si on reste bien en deçà des moyennes turques, qui tournent à 10-15 çay par jour ! 

 

Avec notre habitude des petits pays balkaniques et après la mégalopole Istanbul, nous pensions rentrer dans Bursa comme dans un moulin. Et bien, les Don Quichotte à vélo se feront bien malmener par le trafic de cette ville de 2 millions d'habitants. Entre les villes turques et celles de la Macédoine ou de la Bulgarie, il faut changer d'échelle... mais pas d'heure : Erdoğan a décrété que cette année, la Turquie ne passerait pas à l'heure d'hiver. Une nouvelle manière de s'éloigner de l'Europe et de se rapprocher des pays de la péninsule arabique ? 

  

Lire la suite 3 commentaires

Kırklareli-Istanbul : De la Tur(q)ie

Merhaba ! Nous débarquons au poste frontière turc avec excitation. Ce pays entre deux continents, la porte vers l'Asie qui fascine (ou effraie) l'Europe depuis des siècles, est enfin à portée de pédales.

 

Même si la politique du gouvernement est assez pesante (suite au coup d'Etat manqué contre le président Erdoğan, c'est l'état d'urgence comme chez nous !), les Turcs nous font partout un accueil digne de leur réputation. A peine arrivés, la première personne à qui on pose une question (on cherchait une carte de la Turquie) nous emmène dans trois ou quatre librairies, puis nous propose même son numéro de téléphone au cas où on ait besoin d'aide un peu plus tard ! 

Lire la suite 6 commentaires

Petrich - Malko Tarnovo : winter is coming...

Nous passons une frontière, mais restons dans la région de la Macédoine en arrivant en Bulgarie. C'est un peu le frère rival de son voisin au nom contesté. Les Bulgares ont été parmi les premiers à reconnaître l'existence de la république de Macédoine... mais pas de la nation macédonienne, ni de la langue : officiellement, vu de ce côté de la frontière, ce sont des Bulgares, qui parlent naturellement bulgare. 

 

La route des vins continue également avec la région de Melnik connu pour son merveilleux terroir.

 

Par contre, les températures frisquettes du début du voyage commencent à se faire à nouveau sentir. Il va nous falloir suivre les oiseaux migrateurs, en espérant ne pas laisser trop de plumes dans les montagnes de Pirin et de Rila, qu'on devra traverser pour qu'ensuite le dénivelé et le mercure atteignent un niveau raisonnable.

Lire la suite 6 commentaires

Florina - Strumica : aux pays d'Alexandre le grand

"Rien à déclarer" : la douanière nous laisse passer avec le sourire en Grèce, le berceau de la démocratie qui subit toujours l’austérité anti-démocratique commanditée par les institutions européennes. Dans le même temps, cette même douanière  recale la horde d'Albanais rêvant du European dream.

 

Quelques kilomètres plus loin dans un petit snack, le contraste entre les deux pays nous frappe au porte-monnaie avec des prix qui passent du simple au triple.

 

François Maspéro (que nous continuons de suivre pas à pas), lors de son passage de la frontière au début des années 1990, écrit (dans Balkans-Transit) : "Les villages étaient rares et vides, beaucoup de maisons étaient abandonnées, on ne voyait aucun être vivan.

- Qui habite là, aujourd'hui ?

- Des Italiens, des Allemands. Ils viennent l'été.

Tristes ironies de l'histoire. Ce territoire tant convoité au cours des guerres balkaniques de 1912 et de 1913, ce territoire où avait coulé tant de sang au cours de la Première puis de la Deuxième Guerre mondiale, où s'étaient succédé tant de massacres, d'expulsions, d'assimilations forcées, comme si chaque parcelle du sol méritait son poids de chair et de souffrance humaines, ce territoire-là était aujourd'hui aux normes des campagnes européennes : désertifié. Comme ailleurs, que ce soit dans les vallées du Lot ou l'arrière-pays de la Ligurie. Tout ce mal pour le purifier ethniquement et, en fin de compte, aboutir à en faire un pays mort, un pays de vacances pour des intrus définitivement étrangers, des étrangers venus de loin, ceux-là, pas des voisins haïs, mais des touristes indifférents. Et pourtant bel et bien les mêmes, ou leurs enfants, que les envahisseurs des années 39-44"

 

Lire la suite 3 commentaires

Butrint - Korça : sur les pas de François Maspéro

Nous quittons la mer ionienne après un petit tour à Butrint, une ville qui représente à elle seule un condensé de l'histoire méditerranéenne. Face à l'île (grecque) de Corfou, elle a été une colonie grecque, une cité romaine, elle a vu passé les Byzantins et les Vénétiens, et même pendant de courtes périodes les Angevins (au Moyen-Age) et les Français (au XVIIIe siècle). 

 

Nos roues nous emmènent plus loin à la source de l'oeil bleu (ci-contre) près de Muzinë.  La source jaillit comme un jacuzzi de plus de cinquante mètres de profondeur (les plongeurs n'ont pas réussi à atteindre le fond du trou...). C'est impressionnant de voir le lieu exact où commence une rivière, et les couleurs sont magnifiques. 

Lire la suite 0 commentaires

Pogradec - Saranda : En route vers la mer

Apres un court passage en Macédoine, nous sommes de retour en Albanie, et arrivons à Pogradec, une ville chère à Enver Hoxha, qui y avait une villa au bord de l'eau.

 

70 000, soit un pour 4 habitants, c'est le nombre de bunkers qu'a fait construire le dictateur "communiste" paranoïaque Enver Hoxha entre 1967 et 1991 en Albanie. Ces dômes en béton pullulent le long des routes. A l'abandon, ils sont parfois transformés en café, refuge pour SDF ou œuvres d'art.

Lire la suite 4 commentaires

Kukës - Sveti Naum :  De la chaîne albanaise à la perle d'Ohrid

 

Nous voici arrivés de l'autre côté de la frontière kosovare, chez le "grand frère" albanais. Dès les premiers mètres, on découvre qu'on n'a pas d'autre choix... que de continuer sur l'autoroute ! Une première ! Heureusement, la circulation n'est pas bien dense, et est limitée à 80 km/h... Niveau circulation, on n'est d'ailleurs pas au bout de nos surprises, entre les voitures qui ont parfois le volant à droite, ou de bien jeunes conducteurs sans doute pas majeurs... 

 

Une constante par contre, partout dans les Balkans : l'accueil incroyablement chaleureux des gens, qui se mettent en quatre pour nous aider !

 

On découvre, avec un semblant d'effroi, qu'une semaine de pluie nous attend. C'est l'automne avant l'heure... Mais on trouvera toujours en fait des abris, sous une grange, un kiosque, une maison en construction, un garage... Les endroits ne manquent pas ici, et les gens sont compréhensifs en nous voyant sous l'eau, et il y a souvent des accalmies.  

Lire la suite 2 commentaires

Pec / Peja - Brod : dans le berceau kosovar

 

Nous voici arrivés à l'une des frontières les plus contestées de notre voyage, comme le rappellent des affrontements réguliers (les derniers en date sur la frontière entre le Monténégro et le Kosovo datent du 11 août...).

 

Fini le serbo-croate, qui avait fini par nous être bien familier, depuis la Serbie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro : c'est parti pour l'albanais et ses mots à quatre ou cinq syllabes ("përshëndetje" pour "bonjour", ou "faleminderit" pour "merci")... 

Lire la suite 3 commentaires

Scepan Polje - Rozaje : Monténégrandiose

 

Nous quittons donc Foča et la Bosnie en longeant cette fois-ci la Drina de l'autre bord, vers le sud, pour atteindre la frontière d' un nouveau pays petit par la taille mais immense par la beauté : le Monténégro.

 

La Drina en est un bon exemple, formée par la réunion des rivières Piva et Tara nées au Monténégro et qui nous en feront voir de toutes les couleurs. 

 

Men (and women) in bike : en ce moment sur votre écran !

Lire la suite 5 commentaires

Sarajevo - Foca: retour dans les Alpes... dinariques

On quitte Sarajevo pour se diriger vers le Sud. On a beau chercher, il n'y a pas vraiment d'alternative à la route principale... Les paysages deviennent très beaux à mesure qu'on se rapproche de Mostar, les montagnes s'élèvent, les vallées se creusent - mais la circulation ne permet pas d'en profiter vraiment... 

 

La ville de Konjic est une base idéale pour s'immerger à nouveau dans la nature bosnienne. Région des canyons de la Neretva et de Rakinitca ainsi que des lacs Boračko et Jablanica, elle abrite aussi le célèbre bunker de Tito que l'on ne pourra malheureusement pas voir (il a été créé pour pouvoir accueillir toute la classe dirigeante yougoslave - 350 personnes - en cas d'attaque nucléaire).

Lire la suite 3 commentaires

Bosanski Brod - Sarajevo : Vers le coeur des Balkans

Nous ne sommes pas de retour en Serbie... mais en République Serbe de Bosnie. Bienvenus en Bosnie Herzégovine, un bel imbroglio politique : le pays est divisé en deux entités, la République Serbe de Bosnie et la Fédération de Bosnie Herzégovine (en gros, les Croates et Musulmans - ou Bosniaques - de Bosnie), plus une ville qui constitue un district à elle seule, Brčko . 

 

On passera quelques semaines dans ce pays fascinant au carrefour entre Est et Ouest, où cohabitent Catholiques, Orthodoxes et Musulmans, et où l'hospitalité des habitants n'a d'égale que la beauté des paysages...

Lire la suite 3 commentaires

Vukovar-Dakovo : We go Slavonie

 

Après un parcours en montagnes russes, nous voici arrivés à Sotin, en Croatie - retour dans l'UE. Finis les panneaux en latin et cyrillique (enfin presque, car il y a aussi une minorité serbe en Croatie, et l'usage du cyrillique a pris un enjeu très politique...). 

 

A Vukovar, on est accueillis par le château d'eau ci-dessous, ou ce qu'il en reste. Cette petite ville a pris une infortunée renommée mondiale à cause du siège de trois mois et des bombardements intensifs qu'elle a subi fin 1991. De nombreux bâtiments ont encore des traces de la dernière guerre - certains sont abandonnés, mais d'autres les préservent aussi sans doute pour montrer que ce passé récent est encore bien présent dans les mémoires. 

Lire la suite 0 commentaires

Tekija-Beocin : des Portes de Fer au pays de Tito

 

Apres ces belles semaines en terre roumaine, l'ex- Yougoslavie voit débarquer nos bicyclettes.

 

En effet, sur le pont traversant le Danube, un immense drapeau bleu blanc rouge à l'effigie de Tito nous fait face et annonce la couleur de notre prochain pays : la Serbie.

 

En traversant le fameux fleuve bleu, nous nous rapprochons également de nos familles qui doivent nous rejoindre quelques jours plus tard à Belgrade. 

 

 

Lire la suite 2 commentaires

Cluj-Orsova : Carpahuter la Transalpina

"Votre produit beauté  du voyage ? Le marc de café, magique, et efficace !" Car il peut notamment servir... de gommage pour la peau ! (Elena n'a pas autant bronzé) 

 

Cluj derrière nous, nous prenons les petites routes vers Alba Iulia. A peine la tente montée, quelques gouttes nous tombent sur la tête : il va falloir manger froid et dans la tente, car l'accalmie n'arrivera qu'à l'aube... 

 

Au réveil, en sortant la tête de la tente, un "oh la vache" nous échappe en voyant tout un troupeau débouler à quelques mètres de la tente...

Lire la suite 6 commentaires

Salonta -Cluj  : au creux des Carpates

 Arrivée en Roumanie, où - pour la première fois du voyage - on est contrôlés à la frontière. Malgré les tampons turcs, libanais ou syriens sur le passeport d'Elena, il semble que la carte d'identité de Gaetan ne revient pas tout à fait au garde-frontière, qui nous pose des questions sur la nationalité de ses parents, de ses grands-parents... Trop barbu peut-être ? 

 

Il a pile trente ans à la minute où nous passons côté roumain ! Ca y est, fini l'Europe centrale, nous voici vraiment en Europe de l'Est ; finis les "jonapot", vive les "buna ziua" ! 

Lire la suite 2 commentaires

Vienne - Bratislava - Budapest : le long du fleuve bleu

A partir de Vienne, nous retrouvons la fameuse Eurovélo 6, qui relie l'Atlantique à la mer Noire, en suivant notamment le Danube une longue partie.

 

On quitte l'Europe de l'Ouest, qu'on ne devrait pas retrouver de si tôt, pour l'Europe centrale !

 

La piste est certes bien goudronnée, mais les longues lignes droites nous ennuient un peu... Heureusement, la route nous réserve parfois quelques surprises, comme ce pont inondé (ci-dessous), qui nous fait faire quelques détours par les villages environnants. 

Lire la suite 4 commentaires

Maribor - Vienne : de la Mur au Danube

Et nous voici de retour en Autriche, après ces deux petites journées slovènes.

 

Cette fois, après avoir goûté aux Alpes françaises, italiennes, slovènes et autrichiennes, finies les montagnes et vive le plat !

 

On vous disait bien que l'Autriche était le pays des cyclistes, ils prévoient même des hamacs le long des pistes cyclables !

 

Depuis la frontière slovène, la Mur (fleuve qui se prononce "l'amour") nous conduit donc juqu'au coeur de Graz.

Lire la suite 2 commentaires

Toblach - Maribor : sur la Drausienne

Les montagnes sont derrière nous, finis les cols des Dolomites! Une dernière montée nous fait arriver dans le petit village d'Außervillgraten, où nous rencontrons une famille... pas comme les autres.

 

Peter, Petra, Ben et Esmé, "the cyling family", ne vivent pas pour  voyager, mais vivent en voyageant ! On a de la chance de les rencontrer à l'un des rares moments de pause dans les montagnes autrichiennes. Ils ont plusieurs milliers de kilomètres au compteur, sur tous les continents, Ben et Esmé ayant passé leurs derniers mois avant la naissance à vélo : sur deux roues avant même d'être nés, ça promet ! Ben nous a fait un dessin d'une "maison" dans la forêt, qui a la forme triangulaire d'une tente...

Lire la suite 1 commentaires

Milano-Dobbiaco : Arrivederci ragazzi !

A BASE DE PO PO PO PO !

 

Et oui, on les suit puis on les perd pour les retrouver quelques centaines de kilomètres plus loin, les rives du célèbre fleuve italien, qui auront un peu été le fil rouge décousu de notre passage en Italie...

Lire la suite 4 commentaires

Col de l'Echelle - Milan : De Sestriere à la Dolce Vita

Pas vraiment rassasié des Alpes, on file à l'italienne  jusqu'Oulx? Jusque Sestrière bien sûr, où après la plus longue et rude montée du voyage (que l'on imaginait plus relax), on atteint la célèbre station de ski italienne où nous battrons notre record d'altitude : 2035 m !

 

 

En effet, 12km d'ascension pour avoir la tête dans les nuages et déguster nos premières pastas. Mais la crème de la crème, ne sera pas dans la carbonara mais dans la longue descente qui serpente vers Turin. 

Lire la suite 2 commentaires

Valence - Col de l'Echelle : Cap vers l'Est

Le vent du Nord, qui nous avait bien aidé ces derniers jours, soufflera désormais de côté ! Changement de direction et cap vers l'Est. On quitte le Rhône pour longer la Drôme, sur les conseils de Roger, qu'on rencontre à la manif contre la loi El Khomri à Valence - merci à lui pour ses conseils ! Et bonjour à Arthur, qui prépare un périple à vélo dans le nord de l'Europe ces prochains mois.

Lire la suite 4 commentaires

Dijon-Valence : des vignes à la Viarhôna

Où la galère devient une aubaine... Notre problème d'arceaux cassés nous empêchant de camper, et la belle étoile étant pour le moment exclue pour cause de températures très fraîches pour la saison, nous devons trouver des toits pour cette deuxième semaine ! L'occasion de très belles rencontres...

 

A Dijon, ce sera d'abord un foyer de jeunes travailleurs qui nous accueillera. Nous découvrons la ville, son hibou, ses petits cafés autogérés comme Chez Nous, son petit groupe de Nuit Debout, qui espère bien grossir après les mobilisations du premier mai... Nous profitons aussi de l'accès internet, qui se fait rare, pour contacter des hôtes éventuels sur Couchsurfing ou Warmshower...

Lire la suite 1 commentaires

Paris-Dijon : Sur les bords du canal

 

L'aventure commence !  

 

On sait quand et d'où part, mais on ne sait ni où nos roues nous mèneront, ni quand on sera de retour. Vous le découvrirez avec nous au fil du blog...

 

On quitte Belleville sur nos deux montures, en avant vers le sud, direction la Bourgogne, après une première étape à Evry.

Lire la suite 8 commentaires

Haide, yalla, vamos !

Après des semaines plutôt intenses de préparation, à régler une énième fois les freins, imaginer en cartes toutes les options de parcours qui s'offrent à nous, peser et soupeser nos sacoches, gagner quelques dizaines de grammes (précieux !) en s'arrachant les cheveux sur les dernières démarches administratives, nous voilà enfin fin prêts !

 

Lire la suite 2 commentaires

Derniers préparatifs

Les amis, la famille, vous n'êtes certainement pas tombés sur cette page par hasard, alors merci d'y être ! Bienvenue sur le site qui on l'espère pourra de temps en temps vous permettre de prendre quelques nouvelles du trajet ou de nos mollets... 

 

L'heure du départ approche, mais on n'a pas encore de date fixe. Les préparatifs avancent : s'équiper (du Gore Tex ou de la laine de mérinos ?), se former (merci la Cyclofficine, et un grand merci à Joël pour ses conseils et à l'association Dare-Dare pour les vélos, en particulier à Marc), et rêver au trajet. Ce trajet, on ne veut pas trop le fixer à l'avance, mais on adorerait aller notamment en Iran (et en Albanie, et en Turquie, et chez les ami.e.s à droite à gauche...) : vous découvrirez sur ces pages où le vent nous mène... 

Lire la suite 0 commentaires