Valence - Col de l'Echelle : Cap vers l'Est

Le vent du Nord, qui nous avait bien aidé ces derniers jours, soufflera désormais de côté ! Changement de direction et cap vers l'Est. On quitte le Rhône pour longer la Drôme, sur les conseils de Roger, qu'on rencontre à la manif contre la loi El Khomri à Valence - merci à lui pour ses conseils ! Et bonjour à Arthur, qui prépare un périple à vélo dans le nord de l'Europe ces prochains mois.

La Drôme nous offre des paysages qui sont parmi les plus beaux du voyage jusqu'ici. 

Le Claps, un éboulement de rochers qui attirent les amateurs d'escalade en quête de frissons.

Power Ranger vampire du désert : le soleil ne passera pas !

Au Claps, le long de la Drôme (pour avoir le son qui va avec l'image, cliquez sur la photo !)

Le soleil brille, nous nous couvrons tous les deux comme des bédouins pour éviter les coups de soleil.

Etape à Die, une petite ville très sympa pleine de hippies et baba cool (pas très loin de "Glandage", village d'anarchistes - véridique), où nous sommes accueillis par Geoffrey. Après avoir pas mal baroudé, avec ou sans vélo, il s'y est installé récemment pour se lancer dans une champignonnière avec son frère.  Ce soir, accompagné de Clairette, breuvage traditionnel de la région, c'est barbecue sous les étoiles...

Arrive notre premier col, le col de Cabre : environ 10 km de montée, avec quelques motos qui bourdonnent autour de nous. On est attentif à toutes les bornes kilométriques : plus que 4, 3, 2, 1 km ! On quitte la Drôme pour arriver dans les Hautes Alpes, qui augurent de nouvelles aventures à venir... 


Petite pause avant la descente du col du Cabre

Nous nous arrêtons un jour à Gap pour remettre un peu nos jambes, et repartir tout frais pour les prochaines côtes, qui nous mèneront à Briançon. Puis nous grimperons l'Echelle qui nous élèvera jusqu'à l'un des toits des Alpes et la frontière italienne...

 

 

A Gap, nous  sommes accueillis par Claudie et Loïc (où nous goûtons aux spécialités du coin, les tourtons et les ravioles), puis par Laurence et son coloc Alban : merci à  eux tous pour leur accueil !

Mobil' Idee, la Cyclofficine de Gap

Suite à cette étAlpes à Gap, on roule jusqu'au splendide lac de Serre Poncon où l'on retrouve Laurence et Alban pour un barbecue en musique (violon, ukulele et flûtes) au bord du lac.

 

Ni le violent vent de face ni la pluie ne nous freinent vraiment : les amorosos plient mais ne rompent pas.

 

 

Les paysages de cartes postales côtoient de savoureuses vallées verdoyantes, de délicieuses  montagnes et  la neige qui les saupoudre...

Qu'est-ce qu'il ne faudrait pas faire pour trouver le plan d'Ergué ?

Ça grimpe dur jusque Briançon si l'on souhaite éviter la nationale et le stress permanent du traffic : des voitures qui nous condamnent à serrer le guidon pour  ne pas finir la tête dans le goudron et y laisser des plumes.

 

Au sourire incredule des locaux devant nos deux roues, on met les bouchées doubles pour atteindre  de petits villages alpins  abandonnés en saison creuse.

 

 

L'homme essaye de s'adapter à la nature comme il peut notamment à travers les canyons alpins mais celle-ci reprend parfois ses droits, comme les avalanches ou glissements de terrains le rappellent .

 

 

 

Puis Briançon, dernière étape française avant le passage dans le Piémont italien. Chaleureusement recus par un couple d'habitués  de la grimpette, on longe la vallée de la Clarée et nous transpirons jusqu'au col de l'Echelle aux côtés de Nathalie  pour redescendre vers Ritalie.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Klervi (vendredi, 13 mai 2016 17:21)

    Vive Glandage !

  • #2

    Julian (mardi, 17 mai 2016 12:30)

    Ah le Plan d'Ergué! Enfin tu l'as trouvé! Je l'avais perdu là-bas je ne sais plus quand...

  • #3

    Anne-Sophie (samedi, 21 mai 2016 13:26)

    Coucou à tous les deux ! J'adore votre récit de voyage !! Continuez à nous envoyer des nouvelles de vos péripéties :) j'attends la suite avec impatience !!

  • #4

    scotet marie france (dimanche, 22 mai 2016 10:22)

    Ouf ! le plan d'Ergué est retrouvé
    Je me sens mieux
    J'étais désorientée
    M.F.S